Étiologie et prévalence

Tandis que l'urticaire et l'angiœdème sont des troubles fréquents touchant près de 20 % de la population, l'angiœdème héréditaire (AOH) est une maladie rare, comptant pour seulement 2 % des cas cliniques d'angiœdème. À travers le monde, l'incidence de l'AOH est d'environ 1 individu sur 30 000 à 50 000 individus7,9.

L'AOH touche tous les groupes ethniques, sans prédilection reconnaissable chez une race en particulier. En tant que maladie héréditaire génétique autosomique dominante, aucun sexe ne prédomine1.

Inscription

Inscrivez-vous afin de recevoir de l'information actualisée au sujet de la gestion de l'AOH.

Pathophysiologie

Dans l'AOH, une faible concentration plasmatique de C1-INH fonctionnel active le complément, le contact et les cascades fibrinolytiques et de coagulation. Renseignez-vous sur la pathophysiologie de l'AOH.

Qualité de vie avec l'AOH

Les patients ressentent de la dépression, de l'anxiété et de la peur causées par l'aspect imprévisible des crises, et ce, particulièrement s'ils comprennent mal l'AOH. Renseignez-vous au sujet de la qualité de vie avec l'AOH.